Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/10/2009

4. ÉLÉVATION

Il s’est passé un temps très long, qui a duré des années, pendant lequel j’ai été incapable de regarder autre chose que la bouche des gens. Je ne pouvais pas aller plus haut, plus loin, c’était au-dessus de mes forces. À présent j’en suis aux nez. C’est sans doute ce qu’on appelle un passage obligé – un passage que je trouve plutôt difficile et qui ne me plaît pas beaucoup. Je me demande si j’aurai le temps, ou le courage, de me rendre jusqu’aux yeux, de mon vivant. Quant aux fronts, mon Dieu, je n’ose même pas y rêver.

Les commentaires sont fermés.