Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/10/2009

15. AILLEURS, ICI, NULLE PART

Et si nous sortions d’ici, si nous sortions, MM. Moi & Moi-Même, de la chambre grise, où diable pourrions-nous bien aller ? En « Europe » ? Jean Barbe est déjà allé en « Europe », lui, je crois, et le résultat a été le même. Je n’ai plus envie de voir le monde depuis que je sais que je ne le ferai pas. Autrefois, j’aimais mieux les gens qui voient loin que les gens qui vont loin ; aujourd’hui je n’aime plus personne, je n’aime plus rien, que MM. Moi & Moi-Même – et encore, à certaines heures seulement du jour ou de la nuit. Au bout de toutes les routes – mais la route existe-t-elle encore ? – , la même vache stupide, la grande et lourde vache de l’éternité, joue toujours l’éternel jeu de la faim, de l’inappétence et de la faim. À quoi bon avaler les kilomètres, à quoi bon traîner cette lumière jaune sur toutes les scènes du monde ? Partir n’est jamais que maquiller la fenêtre.

Les commentaires sont fermés.